Découvrir ma Vocation

L'appel de Dieu pour ma vie
Le sacerdoce
Pensées du saint Curé d’Ars : « L’Ordre, c’est un sacrement qui ne semble regarder personne parmi vous et c’est un sacrement qui regarde tout le monde. Si on avait la foi, on verrait Dieu caché dans le prêtre comme une lumière derrière un verre, comme un vin mêlé avec de l’eau. Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand ! s’il se comprenait, il mourrait… Dieu lui obéit : il dit deux mots et Notre-Seigneur descend du ciel. Quelqu’un disait : « Ste Philomène obéit donc au Curé d’Ars ? » Certes, elle peut bien lui obéir, puisque Dieu lui obéit. Si l’on comprenait bien le prêtre sur la terre, on mourrait non de frayeur, mais d’amour. »
Samuel répondit : « Parle, ton serviteur écoute. » 1 Sam 3, 10
« La sainteté est une aventure, elle est même la seule Aventure . » Georges Bernanos
Le célibat consacré
« Depuis les débuts du premier monachisme, jusqu’aux “nouvelles communautés” d’aujourd’hui, chaque forme de vie consacrée est née de l’appel de l’Esprit à suivre le Christ comme il est enseigné dans l’Évangile (cf. Perfectae caritatis, n. 2). Pour les Fondateurs et les Fondatrices, la règle en absolu a été l’Évangile, toute autre règle voulait être seulement une expression de l’Évangile et un instrument pour le vivre en plénitude. Leur idéal était le Christ, adhérer à lui entièrement, jusqu’à pouvoir dire avec Paul : « Pour moi, vivre, c’est le Christ » (Ph 1, 21) ; les vœux avaient du sens seulement pour mettre en œuvre leur amour passionné. » (Pape François)